Savoir accueillir la colère et la transformer

La colère est une émotion, ni bonne ni mauvaise. Elle m’indique qu’une partie de moi est en souffrance, que je ne respecte pas mes valeurs profondes. Mais si je veux avancer sur mon chemin, je dois accueillir mes colères, apprendre à les gérer.

Comment puis-je avoir des relations saines quand je suis dans des énergies de colère?

Gérer la colère

Tout d’abord, je reconnais et je situe ma colère: est-elle dirigée contre l’extérieur ou contre moi?

Ensuite, je mets un mot sur ma colère: qu’est-ce qui m’irrite, m’insupporte? Par exemple: « je ne supporte pas les gens égoïstes ».

Puis je prends un papier, un crayon et j’écris toutes mes émotions, mes frustrations, sans censure. Une fois que j’ai fini, je ne relis pas et je brûle ma feuille.

Parfois écrire ne me convient pas, alors je ramasse un galet sur la plage, je lui crache toute ma rancœur, et je le rejette à la mer.

Mais je peux aussi me montrer créative et trouver une autre façon d’évacuer cette énergie.

Cependant je sais que des études ont montré qu’après une expérience traumatisante, les gens qui écrivent leurs émotions chaque jour s’en sorte mieux que ceux qui ne le font pas.

Je peux également compléter cet exercice avec les petits bonhommes allumette: https://www.youtube.com/watch?v=Slg8jZY2Hd4

Ecouter son intérieur

Puis, je me reconcentre sur moi, et je me demande en toute honnêteté en quoi je me montre égoïste envers moi-même. De cette façon, je vais à la rencontre de ce qui souffre en moi. Ainsi je n’accuse plus l’extérieur de ma souffrance, mais j’écoute ce que ma souffrance me dit pour pouvoir agir en conséquence.

Au final il m’appartient de trouver des solutions pour répondre à ma souffrance. C’est ici que ma créativité personnelle doit s’exprimer à son maximum. Il en va de mon bien être. Mais je ne me renie plus. Et si je choisis de ne rien changer, j’en prends l’entière responsabilité. Je n’accuse plus l’extérieur d’être responsable de mon malheur.

Avoir confiance en la vie

Je sais que la vie est juste, elle n’a aucun grief contre moi. Si je suis injuste envers moi-même, je la jugerai injuste envers moi. Si je suis juste envers moi elle sera juste envers moi.

Par contre, cela ne fonctionne pas dans l’autre sens, cela ne fonctionne jamais dans l’autre sens! Donc inutile d’attendre que la vie soit juste avec moi pour être juste avec moi.  Et c’est souvent comme cela que l’on raisonne n’est-ce pas? « Mais si l’autre n’était pas comme cela alors… ». Je le répète ça ne fonctionne pas dans ce sens. Je dois changer pour que l’extérieur change.

Sois le changement que tu veux voir dans le monde

                                                                                                Mahatma Gandhi

Conclusion

Pour finir à chaque fois que je suis alignée sur mes besoins, mes valeurs, je suis dans l’abondance. Quand je me renie, je me coupe de l’abondance.

C’est la loi de l’attraction!

 

Pour aller plus loin je peux aussi lire: Accepter son passé pour cheminer vers son futur

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial