Poids idéal ou comment mincir en beauté

Bien-êtreMincir en beauté est un véritable défi. Beaucoup d’entre vous ont certainement testé quantité de régimes. Et vous connaissez tous leur effet yoyo sur le poids.

 

Alors si on arrêtait de continuer à faire ce qui ne marche pas?

Prérequis pour mincir en beauté

Tout d’abord, vous allez prendre conscience de votre problème de poids. Ceci peut sembler une évidence, mais de nombreuses fois j’ai vu des gens vouloir perdre du poids et ne pas vouloir affronter le pèse personne.

Dans toute quête il faut savoir d’où l’on part et où l’on va!

L’autruche met la tête dans le sable et ne va nul part!

Ensuite, vous allez cesser d’accuser les aliments de vous faire grossir. Dans le même ordre d’idée, cessez d’accuser votre corps de dysfonctionner. Puis, décidez une fois pour toute que votre corps a toujours raison. Prenez l’entière responsabilité de votre situation. Et faites un état des lieux honnête sur vous même.

Je vous invite à lire la blessure d’humiliation

Calculer son IMC

Vous allez tout d’abord calculer votre IMC pour savoir où vous en êtes:

L’IMC ou indice de masse corporelle vous permet de connaitre votre poids idéal.

L’IMC = poids en kg / taille² en m.

        • IMC < 18,5 kg/m² : insuffisance pondérale
        • 18,5 < IMC < 24,9 : poids normal
        • 25 < IMC < 29,9 : surpoids
        • IMC > 30 : obésité

Vous dépassez les 24.9?    Alors, courage. Promettez vous de prendre soin de vous et lisez la suite.

Mesurer son tour de taille

Vous allez ensuite mesurer votre tour de taille. En effet, un tour de taille supérieur ou égal à 80 cm pour les femmes et à 94 cm pour les hommes est un indice d’excès de graisse péri-viscérale. La graisse péri-viscérale est la graisse qui entoure vos organes abdominaux. En excès, elle nuit à un bon état de santé.

La minceur et vous

Souvent, quand j’interroge les gens pour savoir ce qu’ être mince signifie pour eux, ils objectent: « mais je ne veux pas être mince, je veux juste perdre quelques kilos! »

Alors demandez vous sincèrement que représente la minceur pour vous? Quelles sont vos croyances à ce sujet:

        • Peur d’attirer les regards sur vous
        • Danger de mort (anorexie mentale, cancer, maladie)
        • Peur d’être malade tous les mois si vous êtes ménopausée (règles douloureuses)
        • Peur de susciter le désir

Vous devrez travaillez sur ces points avant de débuter votre quête minceur.

L’objectif

Attention, ne mettez pas de limite arbitraire à votre perte de poids. Faites confiance à votre corps. Imaginez que vous avez une rivière large de 700m à traverser. Mais vous voulez juste faire 300m. Que ce passe-t-il quand vous êtes à 300m? A mon avis si vous restez là trop longtemps, vous allez finir par vous noyer. Hors vous ne voulez pas finir la traversée. Donc vous retournez au point de départ. Et comme vous vous êtes mis en danger au milieu de la rivière, vous prenez quelques kilos de plus pour vous éloigner du bord! Vous avez tout gagné!

Donc mangez sainement et faites confiance à votre corps pour atteindre l’objectif souhaitable pour vous!

Se visualiser mince et en bonne santé

Maintenant, je vais vous demander de vous imaginer mince et en bonne santé.

Fermez les yeux et imaginez.

Vous pouvez par exemple vous imaginer mince, libre et légère, comme une danseuse étoile. Mais aussi vous imaginer avoir la corpulence de votre star préférée. Ressentez-vous légère, légère. Laissez vos cellules s’imprégner de la sensation.

Quelque soit l’image qui vous vient en fermant les yeux, je vous demanderai de la garder comme votre objectif à atteindre. Elle est votre but, votre idéal. Gardez la bien au chaud, et n’hésitez pas à vous y reconnecter aussi souvent que vous le souhaiter. Mais toujours en vous plaçant dans le ressenti.

Votre cerveau ne fait pas la différence entre le rêve et la réalité. Alors donnez lui du rêve pour en faire un allié dans votre quête.

Aujourd’hui, vous décidez de prendre soin de vous et rien ne pourra plus vous arrêter!

Atteindre le poids idéal

A ce stade, vous avez ouvert les yeux. Après avoir travaillé sur vos croyances limitantes, vous avez accepté de faire confiance à votre corps quand au but à atteindre. Maintenant, vous assumez d’être pleinement responsable de vos choix alimentaires.

Mais qu’en est-il des conditions extérieures:

          • Stress
          • Sommeil
          • Entourage
          • Activité physique

Apprendre à gérer le stress

On ne devrait jamais manger en état de stress! Aussi pour manger détendu, pensez à faire 10 min, ou plus, de marche ou de vélo d’appartement avant de passer à table.

Améliorer son sommeil

Pensez à pratiquer une activité physique régulière pour éliminer le stress. Faites de la méditation ou une relaxation le soir. Mais apprenez également à vous féliciter de tout ce que vous avez accompli dans la journée. Vous pouvez aussi vous aider de phytothérapie ou faire des séances de Neurofeedback Dynamique

Bien s’entourer

Le soutien extérieur est important pour vôtre quête. Aussi parlez de votre désir de retrouver un corps sain à votre entourage. Rassurez votre compagnon ou votre compagne pour qu’il n’aille pas s’imaginer que vous cherchez à le ou la quitter. Et trouvez un professionnel qui puisse vous accompagner dans votre démarche.

Mon dernier conseil

Sortez de la privation! Retrouver un corps sain, c’est adopter une alimentation saine riche en fruits et en légumes. Mais c’est aussi apprendre à mastiquer, à savourer longuement chaque bouchée. Ainsi au lieu de manger 1 tablette de chocolat, vous pourrez gardez le plaisir en laissant fondre longuement un carré sur la langue! C’est le secret de la réussite sans sentiment de privation.

 

Courage, retrouver un corps sain demande beaucoup de temps, de patience, d’ajustements. Cependant la santé n’a pas de prix!

 

Mincir Plaisir

 

Le Burn-out: un tremplin vers l’amour de soi

Le Burn-out, ou syndrome d’épuisement professionnel touche environ 18% des salariés et 21% des indépendants. Les 4 critères qui exposent un sujet au Burn-out sont:

 

        • La culpabilité
        • Le manque de confiance en soi
        • La dévalorisation personnelle
        • et le perfectionnisme.

Ainsi, tant que le sujet affecté par ce trouble n’a pas travaillé ces 4 axes, il ne peut pas guérir!

Concernée par le sujet, j’ai travaillé sur moi pendant des années pour:

        • Apprendre à me reposer
        • A me respecter
        • et apprendre à m’aimer

« Le jour où j’ai commencé à m’aimer »/Kim Mc Millen

Le mécanisme à l’œuvre

Les signes qui doivent alerter sont à la fois physiques et psychologiques. Ils sont entre autre la conséquence d’un déséquilibre entre le système sympathique et le système parasympathique. Au profit bien sûr du sympathique.

Le système sympathique

Son activation favorise l’apport sanguin aux muscles lisses et moteurs.  Ce qui nous permet d’être actif et de réagir en cas de stress ou de peur. Cependant, notre biologie a aussi prévu un système de relaxation, le parasympathique.

Le système parasympathique

Son activation permet le repos, le sommeil, la relaxation, la digestion. Mais aussi la réparation des tissus, la stimulation immunitaire, la sécrétion d’acétylcholine et de sérotonine…

Ainsi en cas de burn-out, le stress occupe le devant de la scène. Le sujet est tourné vers l’action. Il ne prend plus le temps de se reposer. Pour au final s’effondrer.

Pourtant, tous les sujets en burn-out que j’ai pu voir ont toujours refusé l’arrêt de travail!

Les symptômes

Aussi les principaux signes sont:

      • Un stress permanent qui n’est plus géré.
      • Une incapacité à se poser du fait de la culpabilité.
      • Une carence en sommeil, avec insomnies, puis fatigue écrasante.
      • Un réveil le matin avec des nausées, une boule au ventre.
      • Une perte de motivation, une perte de sens.
      • Et l’effondrement final.

La psychologie du Burn-out

Le perfectionnisme

Le perfectionniste agit de manière compulsive. Il a le sentiment constant de ne pas en faire assez, de ne pas faire assez bien. Ainsi il devient tyrannique envers lui même, mais également envers les autres. Et on entend :

      • Les autres ne font pas leur travail
      • Ce sont des paresseux (Ce qui sous entend la croyance: « je suis paresseux »).
      • Ce sont des incapables (Ce qui sous entend ici: « je suis incapable »)…

Cependant, la perfection, ça n’existe tout simplement pas! En effet, ce qui est parfait pour vous ne le sera probablement pas pour votre voisin.

La triste réalité est que le perfectionniste a décidé un jour de faire l’impossible pour qu’on l’aime! Alors il fera l’impossible pour que ses supérieurs l’aime. Voire l’impossible pour arriver à s’aimer lui même!

Pour sortir de l’impasse, il faut accepter que la perfection n’existe pas. Et je vous recommande de répéter régulièrement à votre mental:

« J’accepte que la perfection n’existe pas, et je décide de m’aimer car j’ai la certitude de faire au mieux chaque jour avec ce que je suis » 

La culpabilité

Pour travailler sur la culpabilité, il faut pouvoir user de son objectivité. Ainsi j’ai personnellement appris à m’observer de l’intérieur quand un sentiment coupable naissait en moi. Vous savez cette sensation de se liquéfier de l’intérieur. Et chaque fois je me répétais intérieurement: « Tu es étrangère à la situation dont on te parle, tu n’es pas coupable ». Ou: « tu as fait quelque chose de mal? Non! Alors Respire! ». J’ai fait cet exercice un grand nombre de fois. Aujourd’hui je sais rester objective et accepter mes erreurs, car je suis simplement humaine!

« Je peux accepter mes erreurs car je suis simplement humain! »

Le manque de confiance en soi

Avoir confiance en soi, c’est avoir la certitude absolue qu’en toute circonstance, on fait au mieux, avec ce que l’on est. Mais aussi avoir confiance en ses ressources intérieures. Ainsi, quoi qu’il se passe, on peux décider d’agir en accord avec ses propres valeurs.

J’ai donc appris à me positionner, à dire non, à dire stop!

La dévalorisation personnelle

Ce fut pour moi le combat le plus difficile. Accepter sa valeur!

Il s’agit d’arrêter d’en faire plus pour le même salaire. Ceci juste parce que l’on pense que ce que l’on fait n’est pas assez bien. On rentre alors dans la quantité car on ne croit pas en la qualité de notre travail.

Dans cette dynamique, on cumule les formations, les connaissances, mais jamais on ne se sent à la hauteur. Jamais on ne s’accorde de valeur.

J’ai alors réalisé que dans l’enfance, l’argent était un problème. Je connaissais par cœur: « L’argent en fait pas le bonheur ». Cependant, j’avais oublié le: « mais il y contribue! ». Et ce d’autant que toute notion de se faire plaisir était exclue du programme. J’ai même grandi en sachant qu’il n’y aurait pas de fête pour mon mariage à venir car c’était du gaspillage.

Au final, les croyances profondes qui m’ont menées au burn-out étaient:

        • Pour trouver le bonheur il faut travailler dur.
        • Le plaisir, la détente, la fête,  sont exclus de l’équation.

Donc, désormais j’applique les notions suivantes:

        • J’ai le droit au bonheur.
        • Je mérite de m’aimer et d’être aimée pour toutes mes qualités (Ne vous souciez pas de vos défauts, nous en avons tous).
        • Je m’autorise un travail qui me procure du plaisir au quotidien.
        • Et je respecte mes besoins (Nourriture saine, Repos, Détente, Jeu…).

Conclusion

Pour guérir, le travail sur soi est essentiel, mais non suffisant. N’oubliez pas de revoir votre alimentation et de pratiquer une activité sportive à votre rythme.

Vous pouvez aussi regarder:

Le Burn-out/ comment se reconstruire

 

Et si le Burn-out était une opportunité

Croyances, Pensées et Alimentation nous définissent

Comme la chenille se transforme en papillon, oser transformer vos croyances

Nous sommes un savant mélange de nos croyances, de nos pensées et de notre alimentation. Et pour faire évoluer nos croyances, nous avons besoin de la pensée et d’une biologie saine.

Les croyances

Parfois conscientes, parfois inconscientes, nos croyances sont à l’origine de nos façons de réagir. Elles se sont mises en place dès notre conception, et même avant. En effet, les croyances de nos parents s’impriment en nous,  au temps T de notre conception. Puis elles se sculptent au fil des mois de grossesse, mais également tout au long des mois qui suivent notre naissance. Tout ce que nous avons mis en place pour survivre, être accepté, dans l’univers qui était le notre est croyance. Par exemple, nous pensons qu’il faut se taire pour être aimé. Nous pensons qu’il faut travailler dur pour mériter un salaire…. Tout ceci est croyance.

Ensuite, tout au long de notre vie, nous pourrons soit les renforcer, soit les modifier. C’est ce qui l’on nomme le libre arbitre. Cependant, il est plus aisé de renforcer une croyance négative que de la modifier. A l’inverse, il est plus aisé de briser une croyance positive que de la renforcer.

Prenons deux exemples:

        • Nous nous aimons, nous pensons être beau (belle). Mais si à longueur de journée on nous répète que nous sommes moche, laid(e), nous finirons par adhérer à ce que nous renvoie l’extérieur.
        • Nous pensons être incompétent. Si l’extérieur nous répète régulièrement que nous sommes doués, nous nierons tout bonnement les faits! Et pour changer cette croyance, il nous faudra expérimenter et reconnaître par nous même, plusieurs réussites importantes à nos yeux.

Ainsi le négatif à bien plus de poids que le positif dans notre société. Pourtant la lumière est bien plus forte que l’ombre! Mais tant que nous placerons la lumière à l’extérieur de nous, nous nous détruirons!

Transmettre l’amour

Dans la logique animale, concevoir un enfant, c’est transmettre la vie, assurer la descendance de l’espèce. Hors nous sommes des êtres humains, et être humain, c’est concevoir dans l’Amour. Transmettre l’Amour. L’accouplement est simplement un acte animal.

Savoir Aimer

Bien sûr aimer n’est pas simple. Comment pouvons nous aimer si nous ne nous aimons pas nous même!

Ainsi apprendre à aimer c’est d’abord apprendre à s’aimer.

« Le jour où j-ai commencé à m-aimer »/Kim Mc Millen

Quand nous nous aimons vraiment, et seulement alors, les miracles opèrent.

Ensuite, il est de notre devoir de nouer des relations simples, humbles et respectueuses avec chaque être humain, à commencer par nos enfants. Les enfants sont des adultes en devenir, et l’avenir de la société. Si nous ne leur transmettons pas des valeurs lumineuses, ils devront les apprendre par eux même. Alors il faudra attendre une nouvelle génération pour que l’Amour puisse briller dans la société humaine.

Reconnaitre nos croyances

L’une des façons de reconnaitre nos croyances est de noter au centre d’une feuille un mot clé. Ensuite, il suffit de laisser venir et de noter tout ce que le sujet nous inspire. Puis nous soulignons tout particulièrement les mots qui provoquent des émotions en nous.

Nos émotions sont toujours notre repère.

Les pensées

Quand nous pensons, nous appliquons à notre présent le filtre de notre passé. Et c’est dans ce seul temps que nous pouvons agir sur nos croyances. Les pensées sont créatives. Elles créent notre futur. les Croyances sont figées. Elles parlent de notre passé. Aussi rester sur ses croyances, c’est s’assurer d’une continuité dans sa vie.

Expérimenter le présent

Si nous voulons changer une  croyance nous devons expérimenter le présent de façon objective. C’est à dire, apprendre à dissocier l’expérience des émotions. Toute émotion nous cristallise sur notre passé, et nous empêche de changer notre regard.

Par exemple, si 10 personnes sont témoin du même accident, pas une n’en fera le même récit. Pourtant elles ont toutes assisté à la même scène. Mais chacune racontera l’accident au travers de ses émotions, de son histoire, de ses croyances. Et chacune utilisera un vocabulaire qui parlera de ses émotions, de son histoire et de ses croyances.

Libérer les émotions

Pour nous permettre de survivre, notre cerveau dispose d’un court circuit émotionnel. Avant toute analyse objective, les évènements sont lus au niveau émotionnel. Nos émotions nous permettent de réagir rapidement, instantanément. Mais rester dans nos émotions nous emprisonne dans la survie.

Hors la vie est évolution, autorisons-nous à évoluer.

Nous sommes des étincelles de vie.

Quand nous sommes capables de dépasser nos émotions, nous entrons dans la paix, la gratitude. Ce sont des sentiments intenses et puissants.

Evacuer sa colère intérieure

EFT et émotions

Prendre du recul et s’apaiser grâce au Neurofeedback Dynamique

Accepter l’échec

Expérimenter, c’est aussi accepter l’échec. En effet, tout échec marque un apprentissage. A condition bien sûr de l’accepter!

Accepter le passé

Rien n’est tout noir ou tout blanc. Notre passé contient aussi du positif. A nous d’accepter de le voir. Aussi demandons nous régulièrement ce que nos expériences douloureuses nous apprennent. Quelle leçon, quel enseignement sur nous même.

Nous acceptons notre passé quand il devient cadeau.

Alors bien sûr si vous avez été agressé, vous allez me dire où est le cadeau là dedans! Pour le voir il vous faudra sortir de l’émotion. Evacuer la colère. Puis vous demander en quoi vous ne vous respectez pas au quotidien. En quoi vous vous agressez. Alors vous changerez de comportement. Vous n’accepterez plus de côtoyer les même personnes. Et vous pourrez changer votre avenir. Cependant, si vous restez sur votre colère, vous resterez une victime. Et le bourreau ne sera jamais assez puni à vos yeux, car toute votre vie vous allez vivre avec ce passé d’agression.

Le miroir

En réalité il ne faut jamais oublier que dans une relation nous sommes deux. Ainsi ce que nous vivons à l’extérieur n’est que le reflet de notre intérieur.

      • Si je me respecte, je respecte les autres et je ne les accuse plus de ne pas me respecter.
      • Mais si je suis en colère, j’attire de la colère.
      • Si je me dévalorise, je vais être rabaissé.
      • De même, quand je veux sauver le monde, j’attire des gens à l’égo démesuré.

 

Soyez paix, humilité, simplicité.

 

Cependant, n’oublions jamais que la façon dont l’autre nous voit ne parle que de lui.

 

Ainsi, tout ce qui vous touche ne parle que de vous et de votre histoire.

Alimentation

Vous avez souvent entendu dire que nous sommes ce que nous mangeons. Et la science confirme aujourd’hui que notre alimentation influence notre humeur, et nos comportements.

Comment l’alimentation influence notre cerveau

Mais l’alimentation parle également de la façon dont nous nous respectons, respectons notre corps. Et l’alimentation est un sujet où les croyances sont multiples.

Alimentation et croyances

Quand nous nous respectons, nous sommes capables d’être à l’écoute de notre corps. Mais si les croyances s’en mêlent, cela devient différent:

        • Surtout pas sauter de repas
        • Il faut vider son assiette
        • Faites un petit déjeuner copieux le matin…

Hors qui mieux que notre corps peut nous renseigner sur notre faim.

Alimentation et respect de soi

Si nous nous respectons, nous mangeons ce qui convient. Nous privilégions les aliments nutritifs, sans pour autant exclure quelques aliments plaisir. Nous excluons de notre alimentation ce qui ne nous conviennent pas. Et pour finir, nous éliminons ce que nous n’avons pas assimilé.

Maintenant il s’agit de l’appliquer au niveau de nos croyances. Apprenons à faire le tri. A les reconsidérer. Autorisons nous à modifier celles qui ne nous conviennent pas. Puis a éliminer celles qui nous sont toxiques.

 

Je vous souhaite une bonne digestion et une belle évolution!

 

« Le jour où j’ai commencé à m’aimer »/Kim Mc Millen

Aujourd’hui je vous propose le texte de Kim Mc Millen: « Le jour où j’ai commencé à m’aimer » publié en 2001. Ce petit texte sur l’estime de soi a beaucoup de succès dans ma salle d’attente. Aussi j’ai décidé de vous le partager sur mon site.

Il est souvent attribué à Charlie Chaplin.

Version française: « Le jour où j’ai commencé à m’aimer »

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J’ai commencé à voir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts, et que ce n’est pas le moment.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : RESPECT.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : MATURITÉ.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Alors, j’ai pu me relaxer.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : CONFIANCE EN SOI.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J’ai cessé de gaspiller mon temps libre et j’ai arrêté de faire de grands projets pour le futur. Maintenant, je fais ce que j’aime, quand ça me plait et à mon rythme.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : LA SIMPLICITÉ.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,                                                  Je me suis libéré de tout ce qui n’était pas bon pour ma santé: la nourriture, les gens, les choses, les situations. Tout ce qui baissait mon énergie et m’éloignait de moi. Au début, j’ai appelé cette attitude un sain égoïsme.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : L’AMOUR DE SOI.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J’ai cessé de chercher à toujours avoir raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.

Aujourd’hui, j’ai découvert : L’HUMILITÉ.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J’ai cessé de vivre dans le passé et de me préoccuper de l’avenir. Maintenant, je vis au Présent, là où Toute la Vie se passe.

Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois et ça s’appelle : LA PLÉNITUDE.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal quand je vais contre mes propres convictions.

Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle : L’AUTHENTICITÉ.

 

Nous n’avons plus besoin de craindre les disputes, les confrontations de toutes sortes. Même les étoiles entrent en collision, et de leur rencontre naissent de nouveaux mondes.

Aujourd’hui, je sais que c’est LA VIE!

 

 

Version originale : « As I Began to Love Myself »

 

As I began to love myself I understood how much it can offend somebody as I try to force my desires on this person, even though I knew the time was not right and the person was not ready for it, and even though this person was me.

Today I call it “RESPECT“.

 

As I began to love myself I stopped craving for a different life, and I could see that everything that surrounded me was inviting me to grow.

Today I call it “Maturity“.

 

As I began to love myself I understood that at any circumstance, I am in the right place at the right time, and everything happens at the exactly right moment, so I could be calm.

Today I call it “SELF-CONFIDENCE“.

 

As I began to love myself I quit steeling my own time, and I stopped designing huge projects for the future. Today, I only do what brings me joy and happiness, things I love to do and that make my heart cheer, and I do them in my own way and in my own rhythm.

Today I call it “SIMPLICITY“.

 

As I began to love myself I freed myself of anything that is no good for my health – food, people, things, situations, and everything the drew me down and away from myself. At first I called this attitude a healthy egoism.

Today I know it is “LOVE OF ONESELF“.

 

As I began to love myself I quit trying to always be right, and ever since I was wrong less of the time.

Today I discovered that is “MODESTY“.

 

As I began to love myself I refused to go on living in the past and worry about the future. Now, I only live for the moment, where EVERYTHING is happening.

Today I live each day, day by day, and I call it “FULFILLMENT“.

 

As I began to love myself I recognized that my mind can disturb me and it can make me sick. But As I connected it to my heart, my mind became a valuable ally.

Today I call this connection “WISDOM OF THE HEART“.

 

We no longer need to fear arguments, confrontations or any kind of problems with ourselves or others. Even stars collide, and out of their crashing new worlds are born.

Today I know THAT IS “LIFE“!

 

Version française en PDF:

Le jour où je me suis aimé
En cliquant sur le titre vous pourrez laisser un commentaire à la fin de l’article ♥

 

Baisse de motivation et déficit en Dopamine

Votre comportement est le reflet de votre chimie interne. Et votre chimie interne est le reflet de votre environnement (pensées, nourriture, relations…). Ainsi si votre motivation est en baisse, il peut s’agir d’un déficit en Dopamine.  Mais si votre Dopamine est basse il faudra aussi vous préoccuper de votre environnement!

Le sujet de la dopamine me tient tout particulièrement à cœur.  En effet, mon grand père paternel était atteint de la maladie de Parkinson. Et je suis moi-même facilement sujette aux baisses de motivation.

La Dopamine

La dopamine est l’un des nombreux neurotransmetteurs qui contribuent au bon fonctionnement de notre corps. Elle est fabriquée à partir de la tyrosine qui est un acide aminé présent dans les protéines. La dopamine est également appelée hormone de la récompense, de la satisfaction et du plaisir.

Un déficit en dopamine s’observe dans la maladie de Parkinson. Cette pathologie due à une dégénérescence cérébrale, touche les cellules intervenant dans le contrôle des mouvements du corps. Ainsi on observe une diminution des mouvements spontanés, une rigidité musculaire et des tremblements.

Cependant, en dehors de cette pathologie, tout ralentissement physique, intellectuel, mental avec repli sur soi et recherche de stimulants comme le café peut être dû à une carence en dopamine.

Par contre si votre production en dopamine est équilibrée, vous serez un être entreprenant, confiant à l’esprit vif.

Pour savoir où vous en êtes,  cliquez sur le lien suivant et rendez vous à la section dopamine:

Je teste mes neurotransmetteurs

 

Vous manquez de dopamine?  Pas de panique. Il y a  des solutions.

Baisse de motivation et alimentation

Le fer, le magnésium, les vitamines du groupe B, sont des éléments important pour la fabrication et le stockage de nos neurotransmetteurs. Ainsi nous devons veillez à avoir une alimentation saine, équilibrée, riche en vitamine et micronutriments. Les protéines, les légumes, les fruits  frais, les amandes, les noix, noisettes doivent être consommés chaque jour. Ce sont nos aliments de base.

Un véhicule ne fonctionne qu’avec le bon carburant. 

Dopamine et symbolique

On sait que la dopamine est liée au mouvement, à la récompense et au plaisir. Donc si vous manquez de dopamine, peut être vous interdisez vous l’accès au plaisir, à la récompense.  Ainsi tout fini par devenir effort, corvée. Et au final la vie perd tout son sens.

Dans cet ordre d’idée, je me suis vue me forcer à faire du sport pour maitriser mon poids.  Ce fut un échec cuisant.  Au bout de 3 mois,  j’étais épuisée et j’avais pris du poids!  Bien sûr les muscles pèsent plus lourd que la graisse. Mais vous avouerez tout de même que côté récompense c’était le flop total!  Paradoxalement, j’ai réussi à maîtriser mon poids le jour ou je me suis autorisée le plaisir à table!

Aujourd’hui j’ai réalisé que mon éducation m’avait conduite à ce fonctionnement de l’effort sans récompense, de l’effort jamais suffisant.

De plus, peut être que dans mon codage héréditaire, l’un de mes ancêtres aurait eu intérêt à ne pas céder à ses pulsions de plaisir.

En tous les cas, dans ce schéma,  on finit par baisser les bras. On n’a plus envie  se mettre en mouvement. Et comme c’est un cercle vicieux, la dopamine baisse, la fatigue s’installe, on s’éteint progressivement et se remettre en mouvement semble inaccessible.

La solution, s’autoriser le plaisir.  Donc, bouger pour se faire plaisir, pas pour l’effort. De même, manger pour se faire plaisir, pas pour se punir.  Mais cela demande une reprogrammation de nos croyances profondes. Ainsi, il s’agit de s’autoriser le plaisir dans la vie quotidienne, en sortant de toute culpabilité.

En conclusion, je dirai manger bouger oui mais pour le plaisir! 

En complément alimentaire: Le Mucuna

Mucuna et baisse de motivation

Le Mucuna puriens est une liane riche en L-Dopa( précurseur de la dopamine). Avec le mucuna, vous retrouverez rapidement de l’énergie pour aller de l’avant.

Demandez conseil à votre pharmacien ou en magasin bio.

Personellement je recommande le Mucuna proactif des laboratoires Feuniou.

Il renferme un savant mélange de Mucuna pruriens, de L-thyrosine, de fer et de vitamine B6.  (Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, et en cas d’hémochromatose – en cas de doute demandez conseil à votre médecin)

https://www.laboratoires-fenioux.com/Mucuna-Proactif-G669/fr

 

En cliquant sur le titre vous pourrez laisser un commentaire à la fin de l’article ♥

 

Baisse de moral/ Déprime passagère?

Avec la rentrée, vous ressentez peut être une petite baisse de moral. Et si c’était une carence en sérotonine?

La Sérotonine

La sérotonine est l’un des neurotransmetteurs cérébraux qui régit, entre autre, votre humeur.

Par exemple, si vous manquez de sérotonine, vous pouvez être:

  • anxieux,
  • tendu,
  • fatigué,
  • irritable…

Par contre, si votre taux de sérotonine est équilibré:

  • vous êtes réaliste,
  • réceptif,
  • prudent,
  • serein…

Pour savoir où vous en êtes, je vous propose de faire le petit test suivant:

Je teste mes neurotransmetteurs

Quelles pistes pour améliorer votre taux de sérotonine

Mangez sain

Vos taux de sérotonine sont améliorés par une alimentation saine, riche en fruits et légumes. Certains aliments comme l’avocat, la banane, les produits laitiers, les choux, contiennent du tryptophane  (acide aminé indispensable à la synthèse de la sérotonine).  Cependant, un repas trop riche en protéines freinera le passage du tryptophane au niveau cérébral. Tout est donc dans l’équilibre.

Soyez attentif à vos pensées

N’oubliez pas que la chimie de votre corps reflète vos perceptions!

Essayez cet exercice:

Redressez-vous et souriez. Que ressentez-vous? 

Affaissez-vous, baissez la tête et les épaules. Comment vous sentez-vous? 

Comme vous pouvez le constater, votre ressenti change. Donc votre chimie interne a changé!

Ainsi, vos taux de sérotonine s’améliorent quand vous faites les choses avec plaisir. Mais aussi quand vous pratiquez la méditation. Ou quand vous écoutez de la musique classique.

Pratiquez une activité physique régulière

La pratique de l’activité physique est également bénéfique.

Les études montrent que l’activité physique est aussi efficace que la psychothérapie ou les antidépresseur pour réduire les symptômes de dépression ¹.

De plus, en pratiquant une activité physique, vous retardez également le vieillissement cellulaire. Donc,  ne vous privez pas!

Côté complément alimentaire

Griffonia Simplicifolia
Griffonia Simplicifolia

Le Griffonia Simplicifica est une plante d’Afrique. Ses  graines sont riches en L-5-HTP.

Le L-5-HTP est fabriqué par notre corps à partir du tryptophane. C’est le précurseur de la sérotonine.

Vous pouvez demander conseil à votre pharmacien ou en magasin bio.

Personnellement je recommande:

https://www.laboratoires-fenioux.com/griffonia-G246/fr

Référence:

¹ La revue prescrire – Juin 2020 – Tome 40 – N°440 – p450

 

Le Tarot un outil en développement personnel

La numérologie et tout particulièrement le tarot sont une aide précieuse en matière de développement personnel.

En effet notre cerveau aime les symboles. Ainsi quand je demande à un patient de décrire une lame de tarot, j’ai un accès direct à son inconscient. Et, sans même s’en apercevoir, il me livre ses clés perdues.

Nous détenons tous nos propres réponses!

La mort / XIII

Tarot - Lame XIII
XIII – La Mort

Avant de lire la suite, je vous propose de regarder cette lame et de noter sur un papier tout ce qu’elle vous inspire. Laissez-vous immerger dans l’image, dans le symbole. Ressentez, prenez tout votre temps.

La mort est ma carte préférée. Cette lame effraye de nombreuses personnes. Mais, comme le papillon, elle symbolise la  métamorphose, l’évolution. Elle nous demande de faire place nette. De laisser derrière nous le passé, pour évoluer vers la lumière (  Accepter son passé pour cheminer vers son futur  )  On peut aussi y voir le travail, le labeur, le paysan.

Si on se concentre sur la partie inférieure,  on remarque la faux rouge (le sang?, la colère?), les os, les mains, les tête coupées… Mais quand on lève les yeux la lumière apparaît. A mi chemin le bassin (où s’épanouissent les bébés) évoque un papillon. Ainsi, s’ouvrir à sa créativité mène à l’épanouissement. Pour finir, la colonne vertébrale ponctuée des couleurs des chakras, nous conduit vers le soleil, la lumière.

En d’autres termes, la transformation est radicale, définitive. Après une phase de dépouillement, une quête d’identité , l’évolution est spirituelle.

Vous en avez probablement fait une lecture tout à fait différente. Et c’est tout à fait normal. Car vous l’avez vue au travers de votre histoire personnelle. Votre interprétation parle de vous. Et vous pouvez vous y attarder pour essayer de mieux vous comprendre.

Si vous l’avez lue de façon négative, entraînez-vous à  en percevoir le positif. Ainsi, vous poserez un regard différent sur votre vie et sur le monde.

En effet, si vous voulez changer quelque chose dans votre vie, vous devez changer votre perception des choses.

Conclusion

Si vous possédez un jeu de tarot, vous pouvez étudier chaque jour une nouvelle carte. Voyez ce qu’elle vous inspire. Puis apprenez à en découvrir le message positif. Il n’y a pas d’erreur possible, chaque mot qui vous vient parle de vous, de votre vision des choses, de votre histoire personnelle.

Vous trouverez sur ce site une lecture des autres lames à l’avenir.

 

Savoir accueillir la colère et la transformer

La colère est une émotion, ni bonne ni mauvaise. Elle m’indique qu’une partie de moi est en souffrance, que je ne respecte pas mes valeurs profondes. Mais si je veux avancer sur mon chemin, je dois accueillir mes colères, apprendre à les gérer.

Comment puis-je avoir des relations saines quand je suis dans des énergies de colère?

Gérer la colère

Tout d’abord, je reconnais et je situe ma colère: est-elle dirigée contre l’extérieur ou contre moi?

Ensuite, je mets un mot sur ma colère: qu’est-ce qui m’irrite, m’insupporte? Par exemple: « je ne supporte pas les gens égoïstes ».

Puis je prends un papier, un crayon et j’écris toutes mes émotions, mes frustrations, sans censure. Une fois que j’ai fini, je ne relis pas et je brûle ma feuille.

Parfois écrire ne me convient pas, alors je ramasse un galet sur la plage, je lui crache toute ma rancœur, et je le rejette à la mer.

Mais je peux aussi me montrer créative et trouver une autre façon d’évacuer cette énergie.

Cependant je sais que des études ont montré qu’après une expérience traumatisante, les gens qui écrivent leurs émotions chaque jour s’en sorte mieux que ceux qui ne le font pas.

Je peux également compléter cet exercice avec les petits bonhommes allumette: https://www.youtube.com/watch?v=Slg8jZY2Hd4

Ecouter son intérieur

Puis, je me reconcentre sur moi, et je me demande en toute honnêteté en quoi je me montre égoïste envers moi-même. De cette façon, je vais à la rencontre de ce qui souffre en moi. Ainsi je n’accuse plus l’extérieur de ma souffrance, mais j’écoute ce que ma souffrance me dit pour pouvoir agir en conséquence.

Au final il m’appartient de trouver des solutions pour répondre à ma souffrance. C’est ici que ma créativité personnelle doit s’exprimer à son maximum. Il en va de mon bien être. Mais je ne me renie plus. Et si je choisis de ne rien changer, j’en prends l’entière responsabilité. Je n’accuse plus l’extérieur d’être responsable de mon malheur.

Avoir confiance en la vie

Je sais que la vie est juste, elle n’a aucun grief contre moi. Si je suis injuste envers moi-même, je la jugerai injuste envers moi. Si je suis juste envers moi elle sera juste envers moi.

Par contre, cela ne fonctionne pas dans l’autre sens, cela ne fonctionne jamais dans l’autre sens! Donc inutile d’attendre que la vie soit juste avec moi pour être juste avec moi.  Et c’est souvent comme cela que l’on raisonne n’est-ce pas? « Mais si l’autre n’était pas comme cela alors… ». Je le répète ça ne fonctionne pas dans ce sens. Je dois changer pour que l’extérieur change.

Sois le changement que tu veux voir dans le monde

                                                                                                Mahatma Gandhi

Conclusion

Pour finir à chaque fois que je suis alignée sur mes besoins, mes valeurs, je suis dans l’abondance. Quand je me renie, je me coupe de l’abondance.

C’est la loi de l’attraction!

 

Pour aller plus loin je peux aussi lire: Accepter son passé pour cheminer vers son futur

 

Douleurs des mains et des hanches/Symbolique

Aujourd’hui, je vous propose une lecture symbolique des douleurs des mains et des hanches.

Comme de nombreux auteurs (Jacques martel, Christian Flèche, J-L Brebion), je crois que la maladie est un message de notre âme. Par conséquent, la décoder est précieux.

Symbolique et fonction des mains

Nos mains représentent notre capacité à prendre, à donner, à recevoir. Mais aussi notre capacité à agir. Les doigts quant à eux, donnent leur valeur aux mains en vous permettant de retenir les choses.

La main gauche en lien avec le cœur, les émotions, reçoit. Mais la main droite en lien avec la volonté, le pouvoir, agit.

J’ai remarqué que les douleurs des mains répondaient souvent de façon remarquable au régime sans gluten. Hors, Christian Flèche nous propose la symbolique suivante en ce qui concerne le gluten: « Je ne veux pas m’agglutiner ma famille- Je veux pouvoir choisir ».

Donc, si vos mains sont douloureuses au point de vous empêcher de faire quelque chose, il pourra être bon de vous demander quel ancêtre aurait eu intérêt à ne pas faire cette chose. Peut-être qu’une culpabilité reste attachée à son acte. Dans ce cas vous devrez faire un petit travail symbolique pour nettoyer vos mémoires.

Mais, si vos douleurs sont plus ou moins chroniques, n’y a-t-il pas dans votre vie un déséquilibre entre le donner et le recevoir?

Au final, quand vous avez mal aux mains la question à vous poser pourrait être: « En quoi dans ma vie ai-je à agir et à m’individualiser de ma famille (ou son représenté) en sortant de toute culpabilité? ».

Le régime sans gluten pourra être testé 3 semaines. Ensuite autorisez vous de petits écarts. Votre corps saura vous dire quelle dose vous ne devez pas dépasser.

Symbolique et fonction des hanches

Les hanches amorcent le mouvement des jambes. De ce fait, elles viennent nous parler de notre autonomie. De notre capacité à prendre des décisions importantes dans notre vie. Aussi la douleur de hanche nous montre que nous avons de la difficulté à vivre notre vie en fonction de nos propres valeurs et à nous faire plaisir. Avons nous le droit de vivre nos rêves ou devons nous nous sacrifier pour les autres?

Conclusion

Ce petit travail n’a rien d’exhaustif. Vous pouvez vous montrer créatifs dans la lecture de vos symptômes. Le but étant de trouver ce qui vous parle.

Exercices symboliques

Premièrement, évacuez toute colère. Pour cela écrivez tous vos griefs sur une feuille sans vous censurer puis brûler la. Attention, ne la relisez pas!

Deuxièmement, pratiquez les petits bonhommes allumette avec toutes les personnes concernées:            https://youtube+petits+bonhomme+allumette

Enfin, vous pouvez aussi écrire puis enterrer, une lettre pleine d’amour à un ancêtre pour le libérer de sa culpabilité.

Faire la paix avec son passé est essentiel ( Accepter son passé pour cheminer vers son futur )

 

Aimez-vous, respectez-vous et autorisez-vous à vivre vos rêves!

 

Accepter son passé pour cheminer vers son futur

Quand on veut évoluer, la première des choses à faire est toujours d’accepter son passé.

Gratitude

Puisque la gratitude est la plus belle des énergies, aujourd’hui je te propose de remercier tes parents de t’avoir donné la vie.

Tu peux être sûr qu’ils ont fait les bons choix puisque tu es en vie aujourd’hui.

Bien sûr rien n’est parfait. Ils n’ont pu te donner ce qu’eux même n’avaient pas, ne se donnaient pas. Ils ont fait leurs choix en faisant au mieux avec leurs possibles. Alors, accepte de faire les tiens en te référent uniquement aux valeurs que tu veux défendre.

Accepter son passé

Le passé est ce qu’il est, tu ne peux rien y changer.

Il n’y a rien à pardonner, rien à excuser.

Comprends bien que tu es la résultante de ce passé. Sans lui il n’y a pas de Toi dans la forme actuelle. Si tu rejettes le passé tu te rejettes toi même. Aussi douloureux soit-il, il te donne tes forces, tes possibles au même titre que tes faiblesses. Il t’appartient d’en faire un cadeau pour toi et pour le monde. Car oui si tu exprimes tout ton potentiel tu es un cadeau pour l’humanité. Cherche bien…

Vivre sa vie

La bonne nouvelle est qu’aujourd’hui tu es adulte. Ta vie t’appartient. Maintenant, tu peux choisir de dire oui à l’amour, à l’abondance et au bonheur. Cependant, pour réussir, il te faut être en paix avec ton histoire. En effet, tout problème cherche encore et toujours une solution. Donc tu peux être sûr que tu réécriras le scénario tant que tu n’auras pas trouvé la paix.

Au final, accepte ton passé et mets toi en chemin. Décide ici et maintenant de prendre soin de toi chaque jour,  de répondre à tes besoins essentiels. Avance vers tes rêves et respecte tes valeurs, car personne ne peut le faire à ta place.

« Sois le changement que tu veux voir dans le monde »

 Mahatma Gandhi

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial